Six placements pour résister à l’inflation

Six placements pour résister à l'inflation
Six placements pour résister à l'inflation

Où placer son argent pour contrer l’inflation galopante ? Certains placements permettent de passer la zone de turbulence sans (trop) de casse.

Avec une inflation annuelle estimée à 5,8 % en 2022 et à 4,7 % en 2023, selon un scénario de la Banque de France, il devient de plus en plus compliqué de trouver de quoi faire fructifier son épargne sans être en rendement négatif. « L’inflation, couplée à un contexte économique et géopolitique morose, oblige à s’adapter, résume Thomas Perret, président de Mon Petit Placement. Nos clients semblent plus inquiets et plus frileux. Le volume d’ouverture de comptes sur notre plateforme est toujours élevé, mais le ticket moyen d’investissement a baissé, passant de 2.500 € en moyenne historique [depuis la création du site, en 2020] à 1.400 €. »

Face à une inquiétude palpable, et justifiée, il est temps de réagir et de revoir sa stratégie patrimoniale (si ce n’est pas déjà fait). Mais que faire ? C’est aussi la question que nous nous sommes posée à Investir. La réponse n’est pas si évidente. La France n’a pas connu de tels niveaux d’inflation depuis… 1985 (5,8 % cette année-là). Depuis, elle se situait généralement entre 0,2 % et 2 %.

Soyons honnêtes, il n’existe pas de placement miracle, capable de battre une inflation aussi élevée à tous les coups (même si le private equity est une bonne option) et encore moins de garantir, en plus, le capital investi. Le produit sûr à 100 % et à haut rendement n’existe pas. Pour encaisser des plus-values, il faudra accepter une dose de risque. Ne vous laissez pas abuser par ceux qui vous prétendraient le contraire ! Depuis la crise sanitaire, les arnaques financières ont malheureusement explosé…

Diversification

Seul placement totalement sans risque, le livret A mérite que l’on s’y intéresse de nouveau, sa récente revalorisation à 2 % lui permettant d’être désormais plus efficace que… l’assurance-vie en euros ! Et ce sera d’autant plus vrai en février prochain, une nouvelle revalorisation étant attendue. C’est pourquoi nous le conseillons afin d’y placer trois ou quatre mois de salaire, une (belle) poire pour la soif.

Bien entendu, « il ne faut pas tout laisser sur son livret ou, pire, sur son compte courant ! », rappelle fort justement Thomas Perret. L’autre placement préféré des Français, l’assurance-vie, devra être dynamisé grâce aux unités de compte. Pierre-papier, actions, obligations, fonds flexibles… il en existe pour tous les goûts.

Ces produits peuvent, par ailleurs, être souscrits autrement que par son contrat d’assurance-vie. Et c’est même fortement recommandé si vous voulez multiplier vos chances de rendement. La diversification est plus que jamais le maître mot d’une stratégie gagnante ! Ainsi, les sociétés civiles de placement immobilier (SCPI), qui peuvent être achetées en direct, sont toujours une bonne idée, à condition d’être encore plus sélectif qu’avant. Vous pouvez aussi vous orienter vers certains fonds obligataires et/ou vers des actions à rendement élevé. Pour ces dernières, nous avons retenu dix valeurs, dont la moitié figurent dans notre sélection Investir 10 Rendement.

Idéalement, la toute première étape serait de procéder à un bilan patrimonial, si possible réalisé par un professionnel. « Il faut regarder son patrimoine de façon globale, prendre de la hauteur, combler les lacunes, étant entendu que vous n’avez ni les mêmes envies, ni les mêmes objectifs à 70 ans qu’à 30 ans », explique Didier Zerbib, directeur général de Capfinances.

Arbitrer selon son âge et son patrimoine est en effet une règle d’or que nous rappelons régulièrement dans nos colonnes.

Source : Investir.lesechos.fr

Restez informé(e) des nouveautés !

Inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir nos actualités patrimoniales et financières